Let's Go Girl : Ouzbékistan !
Ouzbékistan.jpg

Reporter Name

Date

Sûr et riche d’un patrimoine culturel et naturel unique au monde, l’Ouzbékistan s’ouvre de plus en plus facilement aux visiteurs étrangers.

Voyager en Asie Centrale représente de bien des manières le summum de l’aventure. Les infrastructures sont peu présentes, même si elles se modernisent petit à petit, mais les paysages et les cultures sont sans pareil. Vous adorerez chaque instant passé au Ouzbékistan : le savant mélange des influences perses et soviétiques, la culture, la gastronomie, les sites religieux magnifiquement préservés à Samarcande et Boukhara, les nuits sous les yourtes… Ce sont des expériences qu'on n’oublie jamais. L’Ouzbékistan n’est pas un pays cher, c’est le visa qui vous coûtera le plus (environ 90 $). La plupart des hôtels sont à moins de 120 $ (sauf le nouvel Hyatt Regency Tashkent, à environ 278 ? la nuit), ils valent donc la peine d’y aller. 

Climat

L’Ouzbékistan a un climat continental, avec des écarts de température journaliers très importants. La pluviométrie est faible, sauf sur les reliefs, où la pluie tombe essentiellement en mars avril et en septembre octobre. Les meilleures périodes pour voyager se situent donc d’avril à juin et de fin août. à début novembre. L’été, la température peut être caniculaire.

TACHKENT

La capitale de l'Ouzbékistan a certainement les meilleurs hôtels et les restaurants et cuisines les plus variés. Troisième ville de l'Union soviétique en importance, Tachkent est la plus grande ville d'Asie centrale et compte de magnifiques parcs, des boulevards et même une vie nocturne animée.

Il y a aussi de bons musées à visiter, notamment le musée Amir Timur, qui abrite de fantastiques artefacts du souverain le plus célèbre et le plus puissant d'Asie centrale.

Syr-Daria

Amou-Daria

Géographie

L’Ouzbékistan est un pays continental n’ayant aucun débouché sur une mer ouverte. Les 4/5 du territoire sont couverts par une steppe semi-aride et par le désert. Le pays est traversé par deux fleuves essentiels à la survie du pays : l’Amou-Daria et le Syr-Daria, qui se jettent dans la mer d’Aral. Cette dernière, en partie à cause de l’irrigation des champs de coton, a perdu près de la moitié de sa superficie depuis les années soixante.

Gastronomie

Quelques spécialités :
Le palao (plov) : c’est le plat national ouzbek, composé de riz sauté et de viande de mouton. Chaque région possède sa propre recette. Traditionnellement composé le vendredi, c’est un plat que l’on retrouve dans toutes les grandes occasions.

Le chachlik : brochettes au mouton, au bœuf ou au poulet composées de six morceaux de viande et de gras. Traditionnellement consommés avec des oignons au vinaigre et parfumées à la coriandre. les laghmans : longues nouilles préparées en soupe ou sautées.
Les manty : gros raviolis cuits à la vapeur et fourrés de viande et d’oignon.

Les kebabs brochettes de boulettes de viande rôtie

Les chuchvara : raviolis fourrés de carottes ou de potiron.
En septembre et octobre, on troue beaucoup de fruits et de légumes qui viennent de la vallée de Ferghana, ainsi qu’une profusion de melons, de pastèques et de citrouilles.

Le thé, vert ou noir : la boisson traditionnelle de l’Ouzbékistan

La vodka : on la trouve partout.

A ne pas manquer

Tachkent Capitale de l’Ouzbékistan, autrefois quatrième ville d’URSS, Tachkent est une ville Carrefour d’Asie centrale, bien desservie par les vols internationaux. A voir : La medersa Kukeldash, Chorsu Bazaar, le musée des Beaux-Arts.

Samarcande La cité bleue, capitale de Tamerlan, aujourd’hui 2e ville du pays. D’influence persane, elle offre un climat agréable et regorge d’activité. A voir : la place du Réghistan, la mosquée de Bibi Khanoum, la nécroplole de Chak i Zinda, le grand marché Siab.

Boukhara Surnommée "la Sainte" en raison du nombre important de mosquées et de madrasa. Son centre historique offre une unité de style impressionnante et une diversité monumentale unique dans le pays. À voir : la place Laby Khaouz, l’ensemble Poikalian, le mausolée des Samanides.

Khiva Au cœur du désert, "la mystérieuse" Khiva remarquablement restaurée, est inscrite au patrimoine de l’humanité. Ville musée à ciel ouvert, elle plonge le voyageur dans une atmosphère intemporelle. À voir : Itachan kala, la ville intérieure.

Chakhrisabz La ville natale de Tamerlan offre l’image caractéristique d’une petite ville traditionnelle d’Ouzbékistan. Elle est située dans un cadre géographique exceptionnel, entre steppes et montagnes. À voir : le palais Ak Sarai, l’ensemble Dorous Siadad, de beaux caravansérails. 

 

N'y aller pas seul, partez avec vos copin(es) bien avant votre mariage pourquoi pas ? Une agence de voyage bien connu sauront vous aider à réserver et à planifier votre voyage. Voyager seul(e) peut être difficile dans ce pays, et ils connaissent bien la région. Amusez-vous!

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

Abonnez-vous à notre newsletter

Droits d'auteur © 2020 Tous droits réservés - Trôneroyal Magazine