20 Livres d'auteurs Noirs en célébration du mois de l'histoire des noirs


20 Livres d'auteurs Noirs en célébration du mois de l'histoire des noirs

Nous avons célébrer le mois de l'histoire des noirs en partageant une liste intéressante d'auteurs femmes noires mais, les hommes aussi ont un pouvoir littéraire émouvant et tout autant éprouvant.

Le Mois de l'histoire des Noirs nous donne 28 jours pour honorer leur contribution toujours croissante à la culture. La littérature en particulier a été un espace où les auteurs noirs peuvent raconter leurs histoires de manière authentique, et les chercheurs de livres à la recherche de bonnes lectures peuvent choisir parmi une gamme de fictions, poèmes, textes historiques, essais et mémoires. Des icônes littéraires aux talents frais et passionnants, nous mettons en avant 21 livres d’auteurs noirs que vous devriez ajouter à votre liste de lecture aujourd'hui.


L'Audace de l'espoir: Réflexions sur la reconquête du rêve Américain par Barack Obama

The Audacity of Hope de Barack Obama était son deuxième livre et le best-seller numéro 1 du New York Times lors de sa parution à l'automne 2006. Ce titre est tiré d'un sermon entendu par le pasteur Jeremiah Wright et intitulé "The Audacity to Hope". C'était aussi le titre du discours liminaire prononcé par le sénateur de l'époque de l'Illinois lors de la Convention nationale des démocrates de 2004. Avant de devenir le 44e président des États-Unis, Audacity of Hope , de Obama, a exposé sa vision optimiste du rapprochement des pourrait mieux servir les besoins du peuple américain


Les lettres de prison de Nelson Mandela par Robert Laffont

« Le nouveau monde ne sera pas construit par ceux qui restent à l'écart les bras croisés, mais par ceux qui sont dans l'arène, les vêtements réduits en haillons par la tempête et le corps mutilé par les événements. » Arrêté en 1962 par le gouvernement d'apartheid d'Afrique du Sud, Nelson Mandela a passé vingt-sept ans en prison - du 7 novembre 1962 au 11 février 1990. Au cours de ces 10 052 jours de détention, il fut un épistolier prolifique, écrivant des centaines de lettres aux autorités inflexibles, à ses compagnons de lutte, aux gouvernements officiels, mais aussi à sa femme Winnie, à ses cinq enfants et, plus tard, à ses petits-enfants. Les 255 lettres choisies dans ce livre, pour la plupart inédites, offrent le portrait le plus intime qu'on ait lu de Nelson Mandela et un aperçu exceptionnel sur la façon dont il a vécu cet isolement. Elles révèlent l'héroïsme d'un homme qui a refusé tout compromis sur ses valeurs, l'humanité de l'une des plus grandes figures du XXe siècle. « Les mots de Madiba sont une boussole dans une mer de changements, une terre ferme au milieu de courants agités. » Barack Obam



Le feu la prochaine fois par James Baldwin

James Baldwin est considéré comme une figure clé parmi les grands penseurs du XXe siècle pour ses nombreuses critiques sur la littérature, le cinéma et la culture et pour ses révélations sur la race en Amérique. L’une de ses contributions littéraires les plus connues est son livre de 1963, The Fire Next Time , qui contient deux essais. L’une est une lettre à son neveu de 14 ans dans laquelle il l’encourage à ne pas céder aux idées racistes que la noirceur le rend moins puissant. Le deuxième essai, "Down At The Cross", ramène le lecteur à l’enfance de Baldwin à Harlem, où il détaille les conditions de la pauvreté, sa lutte avec les autorités religieuses et ses relations avec son père



Tumulte de mon sang par Stanley Péan

La Mercedes-Benz n’en finissait plus de s’enfoncer dans le ténébreux tunnel formé par les arbres qui enserraient le chemin désolé et rocailleux. Le silence avait pris place sur la banquette entre Madeline et moi depuis une demi-heure au moins. La simple proximité de Mady aurait dû suffire à disperser mes pensées lugubres. Peine perdue! Je ne réussissais pas à me défaire de l’idée que si, à un détour de ce sentier, la mort nous frappait à l’improviste, personne n’en aurait vent. Notre arrivée en vue du manoir n’eut pas un effet plus rassurant.

Entre le monde et moi par Ta-Nehisi Coates

Le classique de Ralph Ellison, Invisible Man, datant de 1952, fait suite à la quête d'identité d'un Afro-Américain dans les années 1920 et 1930. En raison du racisme auquel il est confronté, le protagoniste anonyme, connu sous le nom de "Invisible Man", ne se sent pas vu par la société et raconte au lecteur une série d'événements malheureux et heureux qu'il entreprend de s'intégrer dans sa vie dans le Sud puis à Harlem. , La ville de New York. En 1953, Invisible Man obtint le National Book Award, faisant d'Ellison le premier auteur afro-américain à recevoir le prestigieux honneur de la fiction [ PDF ]



Je suis la fille du Baobab brûlée, cet aveu du poète Rodney Saint-Éloi rythme les pages du recueil éponyme, le dernier de l’intellectuel haïtien. Double fantomatique du poète, voix multitude abritant une foule de figures réelles ou rêvées, on traverse ce texte sans jamais vraiment identifier la bouche qui le produit. Car tout dans Je suis la fille du Baobab brûlé sonne comme une parole vivante, énoncée à voix haute. Et c’est l’autonomie du verbe qui semble compter bien plus que la paternité des mots. Le poème va et vient au gré des pages porté par un long et même souffle.


La chaux est l'encre des écrits divins. C'est donc à un Dieu à la main coupée, à ce point humain, que le poète s'adresse comme limite extrinsèque de tout savoir. Une terre, une chaleur organique, la chaux, entre délire et prophétie, était entrée en lui dès les premiers jours de sa vie, dans cet espace du dedans, démesuré, insoupçonné, intemporel, qui est la vraie mesure de l'homme.Le livre est divisé en 3 parties: Iles (os du bassin) - incarnation intensément marquée par la biologie, Voiles - l'inquiétude d'une apparition autant que d'une disparition et Batteries - fin de la démarche du héros épique au rythme des tambours furieux. Un recueil en-chanté, un chant indigène.


L’air était de cristal au-dessus de la ville et Montréal brillait de mille feux. Le Poète était arrivé en avance au rendez-vous de l’Île et faisait les cent pas sur la passerelle du pont Jacques-Cartier. Sous son bras, il tenait enroulées la carte du Québec et celle de la Caraïbe et son visage, éclairé par les phares des voitures qui passaient sans arrêt, avait quelque chose d’indiciblement doux.Soudain, sept heures sonnèrent au clocher des innombrables églises de la Cité. Ayant vérifié qu’il était bien sous le mât, au milieu du pont, le Poète se pencha vers le fleuve et dit tout bas : «Les îles ont une âme et rêvent de voyage ! » Cric… crac... croc… En quatre contes pour tous, le poète, romancier et diseur Anthony Phelps fait refleurir les grands sortilèges de l’enfance et ce goût pour l’aventure qui transporte avec fine malice le réel aux antipodes du réalisme.

L'Autobiographie de Malcom X: Tel que raconté à Alex Haley de Malcom X, Alex Haley

Tout au long de 1963, Malcolm X quittera son domicile de Harlem pour conduire l'appartement de l'auteur Alex Haley à Greenwich Village, à New York, afin de collaborer à son autobiographie. Malheureusement, le ministre et l'activiste n'ont pas vécu jusqu'au jour pour le voir. L'autobiographie de Malcolm X a été publiée en 1965, peu de temps après son assassinat en février de la même année. Le livre relate les nombreuses leçons apprises par le jeune Malcolm (né à Malcolm Little à Omaha, dans le Nebraska), témoin des combats racistes de ses parents durant son enfance, ainsi que de la couverture de son jeune âge adulte troublé par la drogue et l'incarcération, puis de son évolution ultérieure en les voix les plus emblématiques du mouvement pour la libération des noirs.



Dans le prologue de cette saga conduisant son protagoniste de la Pologne à Port-au-Prince, l'auteur rappelle le vote par l'État haïtien, en 1939, d'un décret-loi autorisant ses consulats à délivrer passeports et sauf-conduits à tous les Juifs qui en formuleraient la demande. Avant son arrivée à Port-au-Prince à la faveur de ce décret, le docteur Ruben Schwarzberg fut de ceux dont le nazisme brisa la trajectoire. Devenu un médecin réputé et le patriarche de trois générations d'Haïtiens, il a tiré un trait sur son passé. Mais, quand Haïti est frappé par le séisme de janvier 2010 et que sa petite-cousine Deborah accourt d'Israël parmi les médecins du monde entier, il accepte de revenir sur son histoire.


Le secret du succès.Dans une autobiographie bouleversante qui commence à Hawaii pour s'achever au Kenya, Barack Obama revient sur le parcours qui le mena à la politique, mais il raconte surtout, en écrivain, les blessures intimes, les rencontres providentielles, et l'extraordinaire roman familial qui firent de lui l'homme qu'il est aujourd'hui. 

Le feu enfermé dans mes os par Charles M.Blow

Dans son mémoire 2014 Le feu Enfermé dans My Bones , New York Timeschroniqueur Charles M. Coup ouvre de grandir dans une ville séparée en Louisiane au cours des années 1970, le plus jeune des cinq frères. En 12 chapitres, Blow propose un regard approfondi sur son chemin pour vaincre la pauvreté, le traumatisme d'être victime d'un viol dans son enfance et sa compréhension progressive de sa bisexualité. Comme ce sont des vérités difficiles à dire, comme Blow l’a dit à NPR en 2014 , il a écrit ce livre spécialement pour ceux qui vivent des expériences similaires et qui ont besoin de savoir que leur vie vaut toujours la peine d’être vécue malgré des circonstances pénibles.



Poto est né sous les tristes tropiques d'une dictature sanguinaire, de père inconnu et de Marie Élitha Démosthène Laguerre, sa mère présumée qui erre chaque nuit dans les vapeurs de colle. Mais Poto a un vrai don pour se percher au niveau des étoiles, rêver sa vie, se raconter le monde et le dessiner.Avec pour seul trésor ses dessins dans un sac à dos, Poto se met en chemin. Il mime le fou pour que la faune de la cité le laisse en paix, vivant de larcins et de jongleries... Jusqu'au jour où il se place sous l'étrange protection d'un tueur à gages à la solde du régime.Voici donc l'histoire saisissante et belle d'un funambule, d'un arpenteur qui apprend la vie en marchant, tel Maître-Minuit, géant haïtien légendaire - un homme debout, qui avance toujours, quoi qu'il arrive.



Dany Laferrière s'était donné pour but de vider le concept d'identité de tout son contenu, il poursuit ici l'objectif contraire. Qu'est-ce qui fait que nous venons indéniablement d'un lieu, d'une culture ? Pourquoi sommes-nous toujours le fils de notre père ? Un roman à la forme neuve, originale, qui mêle haïku et narration. Un livre grave, poétique, onirique, réaliste. Le livre d'un très grand écrivain. 

Pas sans rire par Langston Hughes

Revenez à l'endroit où Langston Hughes, légende de la Renaissance de Harlem, a commencé sa bibliographie romanesque. Dans les années 1930, pas sans rire , Sandy Rogers est un garçon afro-américain qui a grandi au Kansas au début des années 1900. Cette histoire est basée sur les expériences de Hughes à Lawrence et Topeka, au Kansas. Hughes peint de manière vivante ses personnages d'après la "famille nègre typique du Moyen-Ouest" dans laquelle il a grandi, a-t-il expliqué dans son autobiographie The Big Sea . De cette manière, Hughes a ouvert la voie à davantage de récits sur la vie noire en dehors des villes et des grandes villes.


Ne nous appelez pas morts par Danez Smith

Don't Call Us Dead est une série cathartique de poèmes qui imaginent une vie après la mort où les hommes noirs peuvent être pleinement eux-mêmes. Les paroles poignantes de Danez Smith reprennent des images déchirantes de violence contre les corps d'hommes noirs et les juxtaposent avec des scènes d'un nouveau plan, bien meilleur que l'existence de ces hommes. À l’arrivée, c’est une célébration, alors que les hommes et les garçons sont accueillis par leurs frères et qu’ils peuvent vraiment faire l’expérience de la vie. La prose de Smith colle, et vous réfléchirez plus profondément à la délicatesse de la vie et de la mort longtemps après que vous avez remis le livre sur l'étagère.



Kingston, 3 décembre 1976. Deux jours avant un concert en faveur de la paix organisé par le parti au pouvoir, dans un climat d'extrême tension politique, sept hommes armés font irruption au domicile de Bob Marley.Le chanteur est touché à la poitrine et au bras. Pourtant, à la date prévue, il réunira plus de 80 000 personnes lors d'un show historique.Construit comme une vaste fresque épique habitée par des dizaines de personnages - hommes politiques, journalistes, agents de la CIA, barons de la drogue et membres de gangs... -, ce livre monumental s'interroge avec force sur le pouvoir, l'argent, le racisme, les inégalités et la violence du monde. 

Le chemin de fer clandestin par Colson Whitehead

Colson Whitehead apporte un peu de fantaisie à la fiction historique dans son roman de 2016, The Underground Railroad Historiquement, le chemin de fer clandestin était un réseau de refuges pour les fugueurs qui se dirigeaient vers les États libérés. Mais Whitehead invente dans son roman une voie de chemin de fer clandestine secrète avec de véritables voies et trains. Ce système emmène son personnage principal, Cora, une femme qui a fui une plantation de Géorgie, dans différents états et escales. Tout au long de son parcours, elle devra faire face à de nouveaux obstacles horribles qui pourraient l'empêcher d'obtenir sa liberté.


Le diable en robe belue par Walter Mosley

Si vous êtes mystérieux mais que vous ne connaissez pas Walter Mosley, il est temps de vous rattraper. L’auteur de fiction policière a publié plus de 40 ouvrages , dont la série Ezekiel "Easy" Rawlins est sa plus populaire. Les débuts de Mosley en 1990 (et les débuts de Easy également), Devil in a Blue Dress, mènent le lecteur à Watts dans les années 1940, quartier de Los Angeles où Easy a récemment déménagé après avoir perdu son emploi à Houston. Il découvre un nouveau métier de détective quand un homme dans un bar lui demande de retrouver une femme nommée Daphne Monet, entamant ainsi une carrière qui comptera sur 14 romans (et plus encore)


Un océan, deux mers, trois continents par Wilfrid N'Sondé

Un océan, deux mers, trois continents raconte l'histoire mouvementée de Nsaku Ne Vunda, premier ambassadeur noir au Vatican, né vers 1583 sur les rives du fleuve Kongo. Plongé au coeur de la traite des Noirs et de l'esclavage, il est confronté à une suite d'épreuves qui mettront à mal sa foi en Dieu et en l'homme. Wilfried N'Sondé signe, avec cette épopée autour de ce personnage méconnu de l'Histoire, un plaidoyer pour la dignité et la liberté.




Voici pour la première fois rassemblés les écrits autobiographiques du célèbre pasteur noir assassiné le 4 avril 1968.Ce livre est un événement : il raconte la vie et le combat de Martin Luther King à partir de sa propre vision, depuis le jeune étudiant blessé par la ségrégation contre laquelle il va s'insurger jusqu'au tribun enflammé, dirigeant du Mouvement pour les droits civiques, mais aussi époux amoureux et père attentif.On l'entend dénoncer l'impérialisme, la discrimination raciale, l'oppression économique, et raconter ses rencontres avec Ghandi, Malcolm X, Kennedy... 

Trôneroyal