Quels sont les meilleurs romans étrangers : nos choix à dévorer


Quels sont les meilleurs romans étrangers : nos choix à dévorer

Les livres ne cesseront jamais d'exister, brûler ou pas les mots ont un pouvoir et une longévité de survie inébranlable. L'imagination et vaste et profonde mais limité qu'à la vie donc son don unique se justifie par le vécu de tous et propre à chacun. Néanmoins, il prend forme sous la manière dont-elle est raconté et par la puissance du vocabulaire. Il faut de tout pour faire un monde et les livres étrangers existent pour nous faire découvrir l'autre bout de ce monde. 

Nous avons donc décide de penser à ceux et celles qui travaillent et on besoin d'une petite évasion basculante, dramatique ou romantique, peut importe qu'il s'agisse, nous savons que c'est pour une pause bien méritée.

Faites nous part  de vos commentaires, du meilleur livre que vous réserve l'année. 




Cora, 16 ans, est esclave sur une plantation de coton en Géorgie, avant la guerre de Sécession. Grâce à Caesar, elle réussit à s'échapper. Leur première étape est la Caroline du Sud, dans une ville semblant être le refuge idéal mais cachant une terrible vérité. Il leur faut fuir à nouveau, d'autant plus que Ridgeway, chasseur d'esclaves, les traque. Prix Pulitzer 2017, National Book Award 2016.


Henry Forge, riche propriétaire terrien du Kentucky se consacre à la recherche génétique pour créer un cheval parfait, une obsession transmise à sa fille unique Henrietta. L'arrivée d'Allmon Shaughnessy, jeune homme noir élevé dans les quartiers pauvres, bouleverse l'équilibre familial. Le garçon d'écurie mène à la victoire une pouliche de légende mais découvre l'envers du rêve américain.


Le narrateur se rend à l'hôpital, auprès de son ami le vieux peintre Tomohiko Amada, qui lui a prêté sa demeure. Dans la chambre d'hôpital, une apparition surgit, tout droit sortie du tableau retrouvé dans le grenier. Commence alors une confrontation avec les forces du mal. 


Les livres de Zuckerman : La tache par Philip Roth  

À la veille de la retraite, un professeur de lettres classiques, accusé d'avoir tenu des propos racistes, préfère démissionner plutôt que de livrer le secret qui pourrait l'innocenter.
Tandis que l'affaire Lewinski défraie les chroniques bien-pensantes, Nathan Zuckerman ouvre le dossier de son voisin Coleman Silk et découvre derrière la vie très rangée de l'ancien doyen un passé inouï, celui d'un homme qui s'est littéralement réinventé, et un présent non moins ravageur : sa liaison avec la sensuelle Faunia, femme de ménage de trente-quatre ans.
Après Pastorale américaine et J'ai épousé un communiste, La tachecomplète la trilogie de Philip Roth sur l'identité de l'individu dans les grands bouleversements de l'Amérique de l'après-guerre, où tout est équivoque et rien n'est sans mélange, car la tache «est en chacun, inhérente, à demeure, constitutive, elle qui préexiste à la désobéissance, qui englobe la désobéissance, défie toute explication, toute compréhension. C'est pourquoi laver cette souillure n'est qu'une plaisanterie de barbare et le fantasme de pureté terrifiant.»





   

Entre 1970 et 1975, le journaliste anglais Jon Swain, décrit dans le film de David Puttnam, The Killing Fields, vivait sur les terres du Mékong. C’est son récit de ces années et de la manière dont les événements tumultueux ont affecté ses perceptions de la vie et de la mort comme l’Europe n’a jamais pu. Il décrit également la beauté du paysage du Mékong - les villages le long de ses rives, entourés de mangues, de bananes et de noix de coco, et les femmes exquises, les odeurs d'opium et l'autre visage de la région - la violence et la corruption.


A 14 ans, Turtle Alveston arpente seule les bois de la côte nord de la Californie. Son univers familial est aussi menaçant que fermé. Ayant grandi avec un père abusif, elle se réfugie désormais dans la solitude, jusqu'à ce qu'elle attire l'attention de Jacob, un lycéen avec qui elle noue des liens d'amitié. Premier roman.


Un été sans dormir est une véritable tragédie flamande moderne doublée d'un récit de mœurs impitoyable, servis par un style économe, des phrases au cordeau, beaucoup de dérision. L'histoire à première vue banale se déroule dans un village de Flandre (Belgique) rurale, où les habitants mènent une vie paisible jusqu'au jour où la municipalité fait installer des éoliennes. Dès lors, le boucher perd le sommeil et les catastrophes s'enchaînent, les instincts les plus vils se libèrent, les vengeances s'exercent, le village entier bascule du mauvais côté de la tartine de pâté. Du cynisme ordinaire, une grande justesse psychologique... C’est logique et absurde, cruel et jouissif, écœurant et hilarant. Bram Dehouck ou le noir le plus profondément drôle! Cet auteur belge, né en 1978, compte déjà de nombreux prix prestigieux. Après des études artistiques, il se lance dans le journalisme avant de se consacrer à l'écriture.


Anaëlle, la mal-aimée par Frédéric Pichon

Anaëlle est une jeune guadeloupéenne de 13 ans. Elle vient d'aménager avec sa mère dans la commune de Ste Anne. Elle quitte avec désespoir la Basse-Terre où elle a de nombreuses amies. Ses parents viennent de divorcer. Fille unique, elle observe sa mère se battre contre les éléments de la vie. C'est dur ! Anaëlle vit difficilement la rentrée scolaire. Elle a du mal à s'intégrer, elle se sent même exclue.
Ses camarades de classe la harcèlent verbalement. Elle va même subir des agressions physiques. Sa vie est menacée. Elle va devenir très vite le souffre-douleur de toute une classe. La "Mal-aimée". Comment va-t-elle s'en sortir ? Un livre très actuel sur le thème de la violence à l'école. Une histoire bouleversante inspirée de faits réels. De l'émotion, de l'amitié, de l'amour, du suspense, tous les ingrédients d'un roman attachant.



Éva hérite d'une librairie dans le quartier de la Butte aux Cailles. Les exigences du vieux propriétaire avec lequel elle s'était liée d'amitié ? Que la librairie ne soit jamais vendue et qu'Éva y conserve un tableau représentant une jeune femme, penchée sur un carnet, aux pieds d'un acacia majestueux. Bientôt, elle se prend à imaginer la vie de la femme du tableau, Apollinariya Ivanovna Lubiova, une jeune aristocrate russe, vibrante de rêves et d'idéaux au coeur de l'été 1916.

Mais tandis que les mois passent, fiction et réalité semblent se confondre… Et si la librairie renfermait des mystères insoupçonnés ? Le voyage d'Éva à Saint-Pétersbourg pourrait-il l'aider à comprendre le lien étrange qui l'unit à Apollinariya ?



 




Trôneroyal