Rattraper avec le chorégraphe du défilé de Rihanna


Parris Goebel et Jacinda-Ardern

La chorégraphe de référence de Rihanna parle du pouvoir féminin, de la diversité et de la création de la «version mode des Grammys» de Savage x Fenty.


SYDNEY -  De Jacinda Ardern à Blackpink, la carte de danse de Parris Goebel est ce qu'on pourrait appeler emballée.

Le mois dernier, à Auckland, le Premier ministre néo-zélandais a annoncé la nomination du chorégraphe et danseur kiwi basé à Los Angeles, âgé de 27 ans, au poste de «conservateur culturel et du spectacle néo-zélandais» pour l'Exposition universelle 2020 à Dubaï. Goebel supervisera une vitrine de la musique, de la danse et des arts de la rue dans le pavillon néo-zélandais lors de cet événement d'une durée de six mois, qui devrait attirer 25 millions de visiteurs.

La commissaire aux divertissements et à la culture néo-zélandaise aurait tout aussi bien pu être le titre officieux de Goebel au cours des sept dernières années. En effet, elle a forgé une carrière de chorégraphe Spectacles scéniques d'une litanie de mégastars pop.

Jennifer Lopez, Janet Jackson, Ariana Grande, Ciara, Nicki Minaj, Justin Bieber, Sam Smith, TroyBoi et K-Pop, Psy, BTS, Blackpink, Big Bang et Taeyang figurent parmi les créateurs de Goebel.

Il y a ensuite Rihanna , pour qui Goebel a chorégraphié des performances aux MTV Music Video Awards, aux 2018 Grammy Awards et aux deux spectacles Savage x Fenty à la Fashion Week de New York - un film du second film qui tombe vendredi sur Amazon Prime Video.

Rihanna sur scène lors du spectacle Savage x Fenty à Brooklyn.  Gracieuseté de Fenty

Initialement mis en scène le 10 septembre au Barclays Center de Brooklyn, le spectacle a été largement salué comme étant non seulement l' un des points forts de la Fashion Week de New York , mais aussi une sorte de défilé de mode Secret de Victoria 2.0.

Selon Goebel, «il reste un mois» après l'événement, il propose des performances de Halsey, Migos, DJ Khaled, A $ AP Ferg, Big Sean, Fat Joe et Tierra Whack, ainsi que plus de 70 modèles et interprètes, dont sept danseurs. du Royal Family Dance Crew de Goebel à Auckland.

«Ce que nous voulions vraiment faire était quelque chose que personne n'avait jamais fait auparavant, à savoir la rencontre entre la mode et la musique - un peu comme une version mode des Grammys», a déclaré Goebel. «Nous avons réussi à faire de la danse, de la musique et de la mode ensemble dans un seul spectacle, mais avec la danse à l'avant-plan, ce qui l'a rendu vraiment spécial. Nous avions 41 danseurs et environ 30 mannequins - de toutes formes et tailles - et nous avions aussi des garçons [danseurs] cette année, ce que nous n'avions pas l'année dernière, ce qui était plutôt cool. "

Elle a ajouté: «Vous voyez rarement le défilé. Chacun s'exprime à travers la danse, la musique, la pose, la liberté. Même dans le casting, Rih ne choisit pas seulement les filles pour leur apparence physique, elle les choisit pour leur esprit et leur énergie. Dans le casting, vous verrez des filles qui ne sont pas tellement stéréotypées, mais qui s'aiment vraiment et aiment leur corps. Donc, c'est mettre cette force à la portée du monde entier, dans l'espoir que les petites filles le voient à la télévision et [pensent]: "Si elle pense être belle, je sais que je suis belle aussi".

Dans le défilé Savage x Fenty Lingerie de Rihanna

Rihanna au défilé Savage x Fenty automne 2019.  Gracieuseté de Fenty Artistes interprètes lors du spectacle Savage X Fenty. Cara Delevingne au défilé Savage x Fenty de l'automne 2019. Rihanna et Cardi B dans les coulisses du spectacle automne 2019 de Savage x Fenty. DJ Khaled et Fabolous au spectacle automne 2019 de Savage x Fenty.Laverne Cox au défilé Savage x Fenty automne 2019. Bella Hadid au spectacle d'automne 2019 de Savage x Fenty.

Le pouvoir et la diversité des filles sont les thèmes clés de l'histoire de Goebel - qu'elle a relatée dans son autobiographie de 2018 intitulée «Jeune reine: l'histoire d'une fille qui a conquis le monde».

«Cette [diversité] était vraiment comme un feu dans mon ventre dès mon plus jeune âge, simplement parce que je me sentais comme si je ne savais pas où je me situais, à quel endroit j'appartenais dans ce monde de hip-hop - je me sentais comme si Ne ressemblez pas aux filles dans les vidéoclips », a déclaré Goebel. «Je ne suis pas en taille 6 et j'ai des traits polynésiens ronds. Même en général, je n'ai jamais vu de filles polynésiennes devant des magazines, des panneaux d'affichage ou des films. Donc, quand vous vous sentez comme ça en tant que petite fille, le seul moyen est de créer votre propre chemin, de briser les règles et de changer les règles. ”

Goebel a des origines samoanes, chinoises et écossaises. Bien qu'élevé à Auckland - la plus grande ville polynésienne du monde, les habitants du Pacifique représentent 15% de la population de 1,6 million d'habitants de la ville - elle a dit qu'elle était taquinée et intimidée pour la école primaire blanche que ses parents lui ont envoyée.

La danse s'est avérée un exutoire créatif.

Elle a suivi des cours de jazz, de ballet et de claquettes à huit ans, puis a découvert le hip-hop à dix ans. À 15 ans, elle a quitté l'école pour poursuivre des cours de danse.

En 2007, avec quatre amis, Goebel a formé l’équipe féminine ReQuest Dance Crew, qui devait ensuite faire face à la concurrence internationale. Elle a ouvert le Palace Dance Studio à Auckland en 2009.

Les équipes de danse du Goebel's Palace ont remporté huit médailles d'or aux Championnats du monde de danse hip-hop et ont effectué leurs propres tournées en Australie, en Asie, aux États-Unis et en Europe.

En février 2012, alors qu'elle n'avait que 19 ans, Goebel a rendu un hommage vidéo à la regrettée Etta James, qu'elle avait réalisé avec son collègue chorégraphe, Kyle Hanagami, et a attiré l'attention de J.Lo, dont l'équipe a demandé à Goebel de collaborer à la Tour du monde "Dance Again".

À partir de là, artiste après artiste la cherchait. En 2015, Bieber lui a demandé de chorégraphier et de diriger les 13 vidéos de son album visuel «Purpose: The Movement». La vidéo de l'album "Sorry", qui met en vedette Goebel et son équipe de ReQuest, a été visionnée 3,1 milliards de fois sur YouTube.

Goebel se prépare à faire ses débuts de réalisatrice dans un projet à venir avec Sony Pictures. Elle a déjà joué dans deux films de danse: la production américaine «Step Up: All In» de 2014 et le film néo-zélandais de 2016 «Born to Dance».

«Nous, Kiwis, nous avons tant de talent, d’esprit et de culture ici, je pense qu’il nous a fallu un peu plus de temps pour trouver notre voix et notre confiance parmi le vaste monde», a déclaré Goebel. «C'est définitivement l'heure. C'est notre heure de briller."

Savage X Fenty RTW Printemps 2020

Tierra Whack au spectacle d'automne 2019 de Savage x Fenty.Slick Woods au spectacle d'automne 2019 de Savage x Fenty. Artistes interprètes lors du spectacle Savage X Fenty.Regard sur le spectacle de l'automne 2019 de Savage x Fenty.Nicky Hilton et Paris Hilton au spectacle automne 2019 de Savage x Fenty.

Alva Claire au spectacle d'automne 2019 de Savage x Fenty.Artistes interprètes lors du spectacle Savage X Fenty.Gigi Hadid au spectacle automne 2019 de Savage x Fenty.Lauren Wasser au spectacle automne 2019 de Savage x Fenty.Cara Delevingne et Laverne Cox au défilé Savage x Fenty de l'automne 2019. La scène du défilé Savage x Fenty automne 2019. 











Trôneroyal | Patty Huntington