Flèche Love : Sisters


L’auteure-compositrice-interprète, Flèche Love, Amina Cadelli de son vrai nom, partage avec le public son féminisme et ses thèmes résolument humanistes dans son nouvel album : Naga (part 1). 

Lancé à Québec puis au Ministère à Montréal, à la mi-septembre, la chanteuse Flèche Love, la Suissesse d'origine algérienne, réussit un vrai coup de maître avec ce disque, explorant des thèmes aussi divers que le féminisme, l'environnement, l'ethnologie et l'activisme politique. Flèche Love, aka Amina Cadelli, faisait autrefois partie du groupe Kadebostany, un groupe trop étroit pour ses idées. Amina Cadelli, s'est ainsi tracée son parcours et depuis, cette artiste au regard brûlant, des tatouages racontent sa vie et ses croyances, chante comme elle respire. 

Pendant quatre ans comme étant chanteuse du groupe Kadebostany, chantant et rappant ses propres textes, Cadelli  a dû se battre contre les préjugés sexiste, lutte qu'elle racontera après son départ du groupe qui semble avoir inspirée sont titre.

«Ma musique ressemble à ma façon de penser ; c’est très éclaté dans ma tête, j’ai 200.000 idées à la seconde», a confié d’ailleurs la principale intéressée, en entrevue à France Info.

Cadelli, chante en espagnol, en anglais et en arabe dans un vibe entre du jazz, du r’n’b’ et du hip hop. Une voix tendre et mélancolique marquée par son enfance blessée. Elle panse ses plaies à travers les puissants morceaux qu’elle écrit, compose et produit qu'elle fait ressentir comme dans son titre, Umusuna. «Mes cicatrices rayonnent partout sur mon corps/ je suis une oeuvre d’art» dit-elle dans cette pièce.

Amina Cadelli s'engage pour la défense des minorités et des personnes victimes de discriminations comme dans son titre Sisters que nous vous invitons à écouter ci-dessous, inspiré par la poétesse africaine-américaine Audre Lorde.







Trôneroyal