Bye Bye Unité 9, Hello Toute la vie


Naïla Louidort

Découvrez Naïla Victoria Louidort-Biasso dans le rôle d'Edwidge

Au printemps dernier, l'auteure Danielle Trottier, de la série Unité 9, nous promettait une série d'une grande intensité et ainsi dire, jusqu'à présent, elle a notre attention. L'auteure a utilisé la même formule que celui d'Unité 9, en conservant le même réalisateur, Jean-Philippe Duval, mêmes producteurs, Fabienne Larouche et Michel Trudeau, même case horaire (les mardis à 20h dès le 10 septembre). Cependant, on se penche sur un groupe de femmes marginalisées, des adolescentes enceintes ou nouvellement mères de l'École Marie-Labrecque qui jouent auprès d'acteurs expérimentés, Hélène Bourgeois Leclerc et Roy Dupuis.

Les comédiens de la nouvelle série Toute la vie Photo : Radio-Canada

Nous aimons voir de la diversité à travers notre petit écran afin de pouvoir nous identifier tout de même assez bien, et ainsi voir notre ville multiethnique de ce dont elle est vraiment. Alors, imaginez notre ravi de voir Naïla Victoria Louidort-Biassou dans ce personnage (Edwige), qui nous faire vivre des émotions fortes. 

Edwidge Photo : Aetios Productions/Véro Boncompagni

Edwidge est une jeune femme de 17 ans qui traverse une période tumultueuse dans sa vie. Ses parents sont morts dans des circonstances mystérieuses en Haïti et sa tante, chez qui elle résidait avec son jeune frère, la met à la porte lorsqu’elle a apprend sa grossesse trop avancée pour envisager l'avortement. Elle se tournera vers la maison Marie-Labrecque pour de l'aide, mais les choses ne seront pas aussi facile.

« J'ai toujours su que je voulais jouer devant un public, devant les projeteurs, mais je ne savais pas vraiment quoi ». 

Elle explique ensuite le processus qui l'a menée à ce rôle : « La première audition, c'était une capsule vidéo que j'ai envoyée avec ma chère maman qui me donnait les répliques. Ensuite, j'ai eu un retour. On me demandait de venir auditionner devant Jean-Philippe Duval, le réalisateur, et Lucie Robitaille, responsable du casting. Il y a eu beaucoup d'ajustements à faire, c'est certain. Ensuite, j'ai eu droit à un coaching avec Mélanie Pilon pour perfectionner mon jeu, savoir où je m'orientais, ce que je devais apprendre et les questions que je devais me poser. Finalement, j'ai eu une seconde audition où j'ai mis en pratique tout ce qu'on m'avait appris. Effectivement, après on m'a appelée et j'ai su que j'avais été sélectionnée. »

« Les premières scènes, c'était plus difficile pour moi. Je ne le montrais pas parce que j'aime être en contrôle et je ne veux pas stresser les autres avec mon attitude, mais les premières fois ont été difficiles. Je jouais avec Hélène [Bourgeois Leclerc], pour elle ça coulait, c'était magnifique, c'était réaliste. J'ai du travail à faire, mais la passion prend le dessus. »

Nous pouvons imaginer que le rôle à Naïla sont complexes compte tenu des circonstances de son personnage, et q'il lui faudra s'investir complètement, comme des scènes de violence sur sa propre personne. Certainement, nous attendons la suite avec impatience!

L'Émission à fait son début mardi à ICI Radio-Canada Télé







Trôneroyal 

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.